FOUS DE PECHE
 
     
  FORUM  

 

  MENU PRINCIPAL  

 

Construction d'une barque de pêche en contreplaqué

1ère partie

 

Préambule:

Je ne sais vraiment pas quelle mouche m'a piquée de vouloir me lancer dans cette fabrication. Ce n'était même plus une histoire de coût sachant que d'occasion, je pouvais trouver une barque de pêche en polyester à un prix vraiment très abordable. C'est donc sans savoir vraiment pourquoi, si ce n'est certainement par pur plaisir du bricolage, que je me suis lancé dans ce projet un peu fou avec l'aide de Jean-Jacques, le maître de l'ouvrage, possédant savoir et expérience puisqu'il avait déjà construit une petite voile auparavant. L'objet de cet article est simplement de vous montrer comment nous avons procédé sans passer par l'utilisation d'un plan existant, qu'il soit du commerce ou d'un particulier.

L'objectif de la réalisation:

Nous sommes partis dans l'idée de réaliser un petit bateau de pêche en contreplaqué stable et léger (poids projeté = 40 kilos, poids obtenu = 44 kilos) aux dimensions extérieures suivantes : longueur = 2, 80 m - largeur = 1, 27 m - creux maximal de 45 cm).

Solution:

Une prame norvégienne à clins peinte et/ou vernie avec :

- une largeur maximum de 1, 27 m (car il faut penser à la possibilité du transport de l'embarcation sur une galerie de voiture) ;

- 1 fond plat d'une largeur maximale de 62 cm à 60 % de la côte 0 ;

- 1 tableau arrière de 90 cm de large pour 33 cm de creux ;

- 1 marotte (ou encore appelée tableau avant) de 62 cm de large pour 24 cm de creux ;

- 3 membrures et 2 varangues ;

- 2 bancs d'assise ;

- 2 caissons étanches (l'un à l'avant et l'autre à l'arrière) garnis de polystyrène pour accroître la flottabilité. Prame en cours de réalisation avec vue des caissons avant et arrière, des 3 membrures et des 2 bancs

Prame en cours de réalisation avec vue des caissons avant et arrière, des 3 membrures et des 2 bancs

 

Matériaux nécessaires:

- 2 feuilles de contreplaqué CTBX aux dimensions de 3, 10 m par 1, 53 m de large par 5 mm d'épaisseur de laquelle on tirera le fond plus les bordés, et les panneaux pour la réalisation des caissons étanches ;

- 1 panneau de contreplaqué de 1, 40 m par 60 cm par 18 mm pour le tableau arrière ;

- 1 panneau de contreplaqué de 1, 20 m par 50 cm par 18 mm pour le tableau avant ;

- 2 planches en sapin de 2, 5 cm d'épaisseur minimum par 1, 30 m de long et 25 cm de large ;

- 1 chevron bâti support plus cornières pour la réalisation du gabarit de montage ;

- quatre baguettes de 3 m de long par 3 cm de large pour rigidifier l'ossature de l'embarcation au montage ;

- 6, voire 7 tubes de SIKAFLEX 11 FC+ ;

- plusieurs feuilles de polystyrène de 5 cm d'épaisseur ;

- du vernis de marine ;

- colle résine ;

- 3, 5 litres de peinture glycéro en une ou plusieurs teintes plus du white spirit pour nettoyer et diluer ;

- de la petite visserie en laiton ;

- les éléments d'accastillage (dames de nage, taquet, corde de mouillage et ses anneaux de fixation, l'ancre, etc.).

 

 

Matériels nécessaires:

-outillage électroportatif standard (scie sauteuse, rabot, ponceuse, perceuse, visseuse) ;

- petite et grande et règle ;

- équerre et fausse équerre ;

- lime à bois grossière et fine ;

- papier à poncer de grains différents ;

- papier millimétré, crayons de bois, marqueurs, gomme, etc.

- cale à poncer ;

- brosse synthétique à monter sur perceuse ;

- scotch de préparation en peinture ;

- pinceaux plats et ronds.

 

L'outillage électroportatif de base

 

Étape n° 1 : dessiner les plans de : dessus, de côté (vue latérale) et du fond:

Généralités

Sur une grande feuille de papier millimétré il faut reporter (d'ordinaire on ne représente que des vues en demi-coque pour éviter des erreurs de calcul, mais pour plus de clarté, la coque est dessinée dans son intégralité) :

- la longueur, soit : 2, 80 m pour notre réalisation ;

- le maître bau (largeur maximale de l'embarcation) qui doit se situer à environ 60 % de la longueur totale de la barque (donc 1, 70 m) en partant du tableau avant qui constitue la côte 0 cm. Ce dernier n'est logiquement pas placé au milieu de la longueur mais plus près du tableau arrière car celui-ci est plus large que celui situé à l'avant.

Pour ce faire, il faut utiliser une échelle pratique et par commodité, la plus grande possible. Plan de : dessus, profil et du fond, à l'échelle 1/10ème (1 cm sur la feuille = 10 cm grandeur nature). Tracé des deux tableaux et des membrures dans ces derniers à l'échelle 1/2 (1 cm sur la feuille = 2 cm grandeur nature), voire à l'échelle 1 en traçant directement sur les deux panneaux de 18 mm d'épaisseur.

Les courbures se réalisent à l'aide d'une réglette assez souple dont le tracé devra passer par les trois points : tableau avant = côte 0, maître bau = côte 1, 70 m et tableau arrière= côte 2, 80 m.

La vue de dessus:

 

Le maître bau:

Comprenons bien le maître bau avant d'aller plus loin.

La vue latérale:

Il faut ensuite procéder de la même façon que pour le tracé de la vue de dessus.

 

Le positionnement des membrures:

Sur chaque plan (montré ici que sur la vue latérale), il faut définir la position des trois membrures qui seront découpées dans le restant du panneau servant à réaliser le tableau arrière. Ainsi, nous aurons :

- 1 membrure à l'emplacement du maître bau (référencé 1M) ;

- 1 membrure à équidistance du maître bau et du tableau avant (référencé 2M) ;

- 1 membrure à équidistance du maître bau et du tableau arrière (référencé 3M).

Il faut ensuite noter les côtes maximales des membrures en mesurant sur les plans (voir sous le plan).

 

La vue du fond:

Pour accroître d'avantage la stabilité de l'embarcation par rapport à une prame norvégienne classique, nous avons décidé d'élargir le fond. Pour ce faire, un coefficient de 1/2 a été appliqué sur la largeur : du maître bau intérieur, maximale du tableau arrière et maximale du tableau avant. Et voilà le résultat !

 

Et maintenant, vue de dessus intégrant le fond, les 3 membrures, et les bordés à clins !

 

Prochaines étapes :

- dessin des tableaux avant et arrière, ainsi que des membrures et découpe ;

- découpe et montage du fond.

 

 

Affaire à suivre prochainement ... A bientôt. Aupetitpec et Jean-Jacques.

 

 

http://perso.wanadoo.fr/fousdepeche