FOUS DE PECHE
 
     
  FORUM  

 

  MENU PRINCIPAL  

 

Construction d'une barque de pêche en contreplaqué (troisième partie)

 

Rappel :

Après avoir évoqué : la réalisation des plans concernant les deux tableaux et les membrures, la découpe de ces derniers et du fond et la pose de celui-ci, nous allons voir l'étape ô combien ... délicate de la pose des bordés à clins. Par honnêteté, nous nous devons d'écrire que la méthode présentée n'est pas tout à fait celle que nous avons utilisée (faute de s'être mieux penché sur le problème avant, on a joué aux autodidactes avec une certaine réussite qui a certes, demandé plus de temps que par la méthode classique exposée ci-après).

Mais avant cela, nous allons vous parler de la découpe des deux varangues dans les panneaux de 18 mm qui viendront ensuite renforcer deux des trois membrures.

Les varangues :

Petit retour en arrière pour avoir oublié de vous parler de la découpe des varangues (on s'excuse ...). Tout d'abord, la varangue, à quoi sert-elle ? Tout simplement à renforcer l'ossature de l'embarcation. Nous concernant, elles ont été prélevées dans les planches servant à la confection des bancs pratiquement à la fin de la réalisation de l'ouvrage. Cela est une erreur car le calcul de la forme des varangues une fois les bordés posés s'avère particulièrement fastidieux (on sait de quoi on parle ...). Ensuite, après vérification, nous nous sommes rendus compte qu'après traçage des membrures 1M et 2M et du tableau arrière dans le grand panneau de contreplaqué de 18 mm d'épaisseur, il y avait juste la place pour débiter les deux varangues correspondant aux membrures 1M et 2M. D'autre part, on pourrait se poser la question de savoir pourquoi nous n'avons découpé que deux varangues alors qu'il y a trois membrures. Tout simplement parce que la membrure 3M sera ensuite renforcée par le caisson étanche arrière qui vient s'appuyer contre.

La réalisation des bordés :

- Seul un côté de la prame est représenté.

- Sur celui-ci, nous verrons toutes les étapes pour pouvoir définir la forme du premier bordé référencé a, à ensuite reporter sur le panneau en contreplaqué de 5 mm d'épaisseur.

- Il faudra renouveler exactement la même étape pour les trois autres bordés.

- Enfin, à chaque fois qu'un bordé est découpé, on peut le dupliquer car il doit normalement correspondre pour le côté opposé et au même emplacement si la barque a été montée de façon symétrique (évident, non ?).

C'est parti !, jusque là, facile ... Bien sûr, le bordé référencé a, est celui pour lequel nous montrons l'étape du relevé de sa forme

Gros plan sur la façon dont doit être placée la baguette classique sur chaque élément

Tout est compris ?, alors on continue ...

Et après ? ...

Il faut retirer la baguette déformable que dans un seul sens avec toutes les piges qui sont clouées dessus sans en faire bouger aucune d'elles, puis déposer l'ensemble sur le panneau en contreplaqué de 5 mm d'épaisseur pour ensuite tracer le contour qui passera par le sommet de chaque pige. Conseil : pour être sûr de ne pas vous louper, vous pouvez utiliser un grand carton récupéré en grande surface qui vous servira de patron. Dans ce dernier, le bordé tracé, puis découpé, sera ensuite présenté sur l'embarcation pour voir s'il s'adapte parfaitement

Allez, encore une autre pour une meilleure compréhension ...

Autre vue de la façon de procéder. On notera que le bordé référencé a est découpé, puis dupliqué en a1

 

Le collage des bordés :

Comme les serre-joints classiques ne font pas l'affaire pour ne pas avoir assez de profondeur, il faut les réaliser soi-même, mais cela n'a rien de bien compliqué. Pour ce faire, il vous faut de la tige filetée de 10 mm de diamètre, des écrous (diamètre 10 mm ou autre) et rondelles, et des lattes et des cales en bois. Pour le montage, voir la représentation en vue rapprochée ci-après.

Préparation des serre-joints, sans omettre deux clés de 10 pour le serrage

 

JJ dans tout son art qui pose de la colle SIKAFLEX sur le bord du fond précédemment limé selon un angle d'environ 22°, ainsi que sur la tranche de chaque élément (les deux tableaux plus les trois membrures)

 

Pose du bordé référencé a1. Notons que chaque bordé est vissé deux fois au niveau de tous les éléments (les deux tableaux et les trois membrures). Concernant le vis d'en bas, ne pas le positionner trop près du bord du bordé car on ne peut plus limer à cet endroit pour un bon recouvrement du suivant

Pose du bordé référencé b après celle de ceux référencés a, a1 et b1

 

Le retrait du chevron bâti support

Une fois tous les bordés posés, on peut retourner l'embarcation pour ensuite pouvoir procéder au retrait du chevron bâti support.

Représentation des niveaux par rapport au chevron bâti support

Une mesure des diagonales intérieures et extérieures devant se recouper au niveau de l'axe central du fond de l'embarcation permet de s'assurer que celle-ci a bien été construite

 

Important : Nous avons découpé les bordés en les laissant dépasser de l'embarcation pour ne pas avoir de surprise à la pose. Ensuite, il est capital de bien positionner les formes sur la feuille de contreplaqué afin de ne pas perdre bêtement de matière qui manquerait ensuite pour la réalisation des deux caissons étanches.

Prochaine étape :

La réalisation des deux caissons étanches pour assurer une meilleure stabilité de l'embarcation et la pose des deux varangues.

 

Affaire à suivre prochainement ... A bientôt. Aupetitpec et Jean-Jacques.

 

http://perso.wanadoo.fr/fousdepeche