FOUS DE PECHE
 
     
  FORUM  

 

  MENU PRINCIPAL  

 

Construction d'une barque de pêche en contreplaqué (cinquième partie)

 

Rappel :

Après avoir montré la réalisation du liston, des caissons étanches et du calfatage, nous allons découvrir les travaux de finition et de mise en peinture.

Le ponçage avant peinture :

Après avoir essayé plusieurs méthodes sans réel succès pour éliminer les excédents de colle SIKAFLEX au niveau des joints où malencontreusement déposés un peu partout, nous avons découvert qu'une brosse synthétique à monter sur perceuse faisait merveilleusement bien l'affaire. Seul petit bémol (car il y en a toujours un), ne pas abraser trop fort au risque d'attaquer le contreplaqué, voire de carrément le transpercer. Nous rajoutons aussi qu'autant faire se peut, il faut poncer dans le sens des fibres.

 

Prame débarrassée de ses excédents de colle SIKAFLEX et prête pour être peinte. Vous noterez que sur le tableau avant, nous avons réalisé une découpe pour y insérer la corde de mouillage.

 

La mise en peinture :

Nous avons fait ce choix là, car ayant utilisé en certains endroits de la colle résine rendant le contreplaqué tout noir après séchage, cela nous interdisait une finition en vernis de marine qui revient pourtant beaucoup moins cher tout en procurant à notre goût une plus jolie finition. Considérant que le bateau allait être retiré de l'eau après chaque sortie de pêche, nous avons utilisé de la peinture glycéro au lieu d'une peinture marine beaucoup plus chère.

Passage de la première couche en ayant pris soin de poser des protections sur les chaque capot des caissons étanches.

En suivant, nous passons la deuxième, ...

... puis la troisième ...

et dernière couche

Vue du capot avant protégé de 7 couches de vernis.

Pose du taquet et de l'anneau d'attache de la corde de mouillage avant la pose définitive des bancs.

Les deux bancs sont définitivement posés après la mise en peinture des deux listons.

Pour faciliter le transport et l'arrimage, nous avons posé une poignée platine à l'avant et deux à l'arrière. Par ailleurs, une plaque en inox en guise de support moteur a été montée et la prame a reçu son nom : ...

... "La Nadine".

 

Prochaine étape :

La mise à l'eau qui clôturera l'ensemble de ces reportages sur cette construction.

 

Affaire à suivre prochainement ... A bientôt. Aupetitpec et Jean-Jacques.

 

http://perso.wanadoo.fr/fousdepeche