FOUS DE PECHE
 
     
  FORUM  

 

  MENU PRINCIPAL  

 

Le montage des mouches :

Un petit retour sur la leçon N°12 : Que la présentation de tous ces matériaux ne vous fasse pas perdre le bel enthousiasme qui vous avait envahi au cours de ces dernières semaines. Vous n’avez pas besoin de tout dès le début. Procurez-vous les matériaux qui couvrent le plus de modèles et réalisez uniquement ceux que vous pourrez... Mais bien !

Vous devez par contre maintenant comprendre pourquoi je n’ai pas respecté l’ordre classique, et logique de l’apprentissage, à savoir :

Matériel. Matériaux. Leçons de base. Montage de modèles proprement dits.

Pour le matériel, un débutant achète souvent n’importe quoi : Soit, il se fait refiler un tas de c... qu’un vendeur est tout content de lui placer, soit, il mégote sur le matériel et s’aperçoit trop tard que ça ne convient pas.

Pour les matériaux, c’est en général l’inflation. Ses boites débordent vite d’un tas de bricoles aussi encombrantes qu’inutiles.

En montant quelques modèles ensemble ces dernières semaines, (et avec un copain éventuellement) vous vous êtes sûrement fait une idée un peu plus précise en dédramatisant le fameux " art de dresser les mouches "

Vous vous sentez capable de le faire et vous êtes même allé réaliser quelques judicieuses emplettes.

Maintenant au boulot ! Et si cette semaine le menu est soft, il est bien évident que ça va se compliquer dans les montages à venir.

Un sedge en poils.

Dans un morceau de peau de chevreuil, prélevez une grosse pincée de poils.

Présentez-la au deux tiers arrière de la hampe de l’hameçon et bloquez sèchement d’un tour de fil de montage noir.

- C’est tout ébouriffé ! Ho ! Là ! Là !

Ne vous affolez pas, c’est parfait. Consolidez ce désordre avec des tours de fil un peu partout.

Et recommencez au premier tiers de la hampe. Consolidez avec plusieurs tours comme ci-dessus.

Dégagez l’œillet et faites une tête noire terminée comme toujours par 2 ou 3 clés et la goutte de vernis.

Il n’y a plus qu’à se transformer en coiffeur et de tailler tout ce qui dépasse...

... en laissant toutefois quelques poils dépasser à l’arrière pour simuler les ailes du sedge.

Vous venez de réalisez l’imitation d’un sedge gris dont la larve est le portebois, de ces gros sedges gris qui tapent l’eau quand ils pondent et sur lesquels les grosses truites se catapultent. Et ça fait des grands " plouf ", et ça fait des grands " plouf "...

 

 

http://perso.wanadoo.fr/fousdepeche