FOUS DE PECHE
  COINS DE PECHE  
 
     
  HISTOIRES  

 

  MENU PRINCIPAL  

 

Partie de pêche au bar : par Daniel

 

La journée commençait mal. En effet, après avoir voté pour notre site préféré, et pris tranquillement mon petit déjeuner, j'entends frapper à la porte: Lionel est là, il est l'heure de partir! Vous imaginez, rien n'est prêt, ni le matériel, ni le casse croûte, et la toilette bien sûr est à faire. Devant l'importance de l'évènement, je mets le turbot (1.7 kg... euh! non! j'suis pas encore réveillé) et nous partons 25 mn plus tard direction Gouville/mer, soit 1h10 de route.

Arrivés sur les lieux, Maurice, le père de Lionel et pilote du bateau nous attend pour prendre un dernier café "vite fait sur le pouce" car sur cette côte, sortir un bateau est tout un art (pas comme le mien amarré à un ponton du port de Diélette) Pas de port, on sort le bateau du garage à l'aide d'un tracteur, puis direction la cale pour la mise à l'eau. Il ne nous faut que 5mn de route pour arriver sur la première chasse de mouettes: premiers lancers et paf!!! Lionel sort son premier (41cm) suivi peu de temps après par Maurice (remis à l'eau, trop petit) pendant que moi, coquin de sort, je me dépatouille d'une magnifique perruque. Ce sera les seules prises de la matinée; les mouettes se sont volatilisées. Nous en profitons pour déjeuner. Bon vous croyez que je fais tomber mon sandwich à l'eau? Non quand même pas, la pouasse, mais pas à ce point. Les leurres semi-plongeant étaient de rigueur le matin, ceux de surface le seront l'après-midi.

14h de nouveau nous retrouvons les vols de mouettes. La technique de Maurice, c'est de bouger continuellement à la recherche de ces volatiles. Ah, ça y est, je touche mon premier... que je ne verrai jamais, décroché le bougre!!!! Le maître à bord, c'est bien Maurice: coup sur coup il nous sort deux belles bêtes sur des leurres de surface comme je vous l'ai dit plus haut: 1.5kg et 1.1kg. Nous sommes alors dans le début du montant, près de la balise du Sénéquet pour les gens qui connaissent le coin. Le soleil fait son apparition, nous nous laissons bercer sur la vague en pêchant ; que ces instants sont sublimes! Même si les bars ont disparu, même si je reviendrai brebouille, une journée pareille, ce n'est que du bonheur...

 

 

 

 

http://perso.wanadoo.fr/fousdepeche